5 MIN INFOS

Présidentielle : l’UNC V. Kamerhe s’efface au profit de l’UDPS F. Tshisekedi

Une nouvelle coalition politique et électorale entre l’UDPS et l’UNC vient de voir le jour en RDC, à l’aube des élections.

C’est confirmé, l’ex président de l’assemblée nationale Vital Kamerhe va soutenir la candidature de Félix Tshisekedi à la présidentielle de décembre prochain, selon les proches de deux leaders de l’opposition qui se sont confiés vendredi à 7SUR7.CD sous couvert d’anonymat, le temps que l’accord politique entre les deux partis soit signé solennellement et officiellement cet après midi à Naïrobi au Kenya.
La nouvelle sera annoncée lors de la conférence conjointe Félix Tshisekedi -Vital Kamerhe à Nairobi qui se tient en ce moment même.

La coalition électorale UDPS-UNC repose sur le principe de la co-gestion des institutions de la République.

En contrepartie de son soutien à Félix Tshisekedi, Vital Kamerhe prendra la primature pendant 5 ans, en cas de victoire électorale de la nouvelle coalition de deux poids lourds de l’opposition, restés en lice dans la course présidentielle.

Avec cet accord, les deux opposants se relancent après le fiasco de Genève où ils avaient fait piètre figure, après avoir renier leur signature en moins de 24 heures.

Par ailleurs, Félix Tshisekedi aura réussi un exploit en ralliant le président de l’UNC à sa cause, là où son père avait échoué en 2011.

Par cet acte, V. Kamerhe aussi démontre qu’il sait taire ses ambitions au nom de l’intérêt collectif.

Avec cet accord, le jeu politique s’éclaircit avec 4 blocs qui vont s’affronter :

1. Le camp politique du président sortant Joseph Kabila avec la coalition FCC, dont Emmanuel Ramazani Shadary est le porte-étendard ;

2. Le camp du trio Bemba-Katumbi-Muzito avec la coalition Lamuka, dont le candidat est Martin Fayulu ;

3. La coalition UDPS-UNC avec Félix Tshisekedi comme candidat ;

4. Le camp des  »petits candidats », plus d’une dizaine, qui n’arrive pas à s’unir autour d’un candidat commun.

Le 23 décembre 2018, le peuple congolais fera son choix entre ces différents blocs.

La Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco) les a exhortés à ne pas vendre leur voix.
Un bémol tout de même pour Lamuka. Cette coalition prône le boycott des élections tant que la machine à voter ne sera pas écartée et le fichier électoral nettoyé.

21 Vues

Plus..