5 MIN INFOS

Assemblée nationale : la situation sécuritaire à Beni inscrite dans le calendrier de la session en cours

L'Assemblée nationale a adopté son calendrier pour la session ordinaire de septembre, lors de la plénière de ce lundi 24 septembre. La situation qui prévaut actuellement dans le territoire de Beni, dans la province du Nord-Kivu, a été inscrite parmi les matières à traiter au cours de ladite session.

À ce sujet, le député Mohindo, élu de Beni, a suggéré que les ministres de l'Intérieur, des Affaires étrangères et de la Défense viennent s'expliquer devant la représentation nationale.

Les trois membres du gouvernement devraient, selon cet élu de Beni, être auditionnés pour éclairer l'assemblée nationale sur les causes profondes des massacres dont est victime la population, de manière récurrente.

Par ailleurs, ce député estime que la mission des forces de la Monusco sur cette partie du territoire devrait être évaluée par la chambre basse du parlement.

Pour lui, il est inacceptable que la Monusco qui a des hommes sur place ne fasse pas assez pour protéger la population civile.

L'Assemblée nationale, qui s'est saisie du dossier de Beni, adressera une interpellation au gouvernement pour plus d'informations au sujet de cette situation qui provoque des pertes en vies humaines.

Notons que les questions liées à la sécurité nationale sont généralement traitées à huis clos à l'assemblée nationale.

72 Vues

Plus..